Retour arrière : le Citroën C4 Cactus

Citroën C4 Cactus BlueHDi 100 Shine Edition – Frontansicht (1), 2. November 2014, Münster

A l’occasion de la sortie de la C4 Cactus phase 2, je poste mon essai du C4 Cactus Shine eHdi ETG6 réalisé en juin 2014

1er contact

Le style est assumé et très plaisant. Dans Airbump il y a « air » et effectivement ça semble redoutablement efficace contre les coups de portières et autres caddies. Bravo à Citroën pour ce retour aux sources ! D’autant plus que la peinture des dernières productions semble plutôt fragile …

J’ouvre la portière, m’assieds ou plutôt « tombe » dans le siège conducteur. Je suis conquis, c’est un vrai canapé moelleux à souhait au style 80’s (velours marron) que j’adore. Velours qui est repris sur l’accoudoir de portière. Alors que je peste contre cette mode du tout plastique qui tend a retirer le moindre textile sur les contre-portes, dans le cas présent cela ne me dérange pas que la partie verticale soit seulement en plastique dur (au grain assez fin par ailleurs). Etrange pour moi… mais notable.

La planche de bord façon bagagerie est agréable et bien traitée, dépouillée mais moderne avec ses 2 écrans et sa commande de boite automatique originale. La position de cette dernière a permit de libérer l’espace entre les 2 sièges. Résultat : une banquette que l’on peut séparer via l’accoudoir escamotable très original et plutôt confortable. En résumé on s’y sent très bien et l’on a l’impression d’avoir toujours connu la voiture. J’ai eu l’occasion d’essayer un C4 Picasso II Exclusive juste après et j’étais plus dérouté, sûrement car je ne suis absolument pas familier des monospaces. Je suis en revanche bien moins convaincu par le fait de devoir passer par l’écran central pour régler la climatisation.

L’important était l’essai dynamique avec cette tant décriée boite ETG6. Pour l’histoire je roule au quotidien en Audi A4 B8 multitronic qui est un régal de douceur, et je possède également une Smart Roadster dont la boite robotisée est une horreur absolue :). Les 2 extrêmes en quelque sorte.

Je démarre donc pour 5 petits kilomètres comprenant ville et départementale. Le Cactus est très confortable, remarquablement bien insonorisé, pas forcément hyper dynamique, le moteur largement suffisant et surprise ! cette boite n’est pas si désagréable. D’après le vendeur ma conduite est très cool et ménage la mécanique, ce qui convient à la philosophie de ce modèle. Ce qui selon lui n’était pas le cas des clients précédents qui sortaient à priori d’un repas arrosé et qui avaient une conduite plus … enjouée :D

Ce modèle était équipé d’un toit vitré qui en l’absence de vélum n’a pas transformé la voiture en four. Le traitement anti-UV semble donc particulièrement efficace.

Maintenant les points noirs. Pour un véhicule pas si donné que ça on note l’absence même en option :

  • de rétroviseurs rabattables électriquement,
  • de vitres séquentielles (inadmissible),
  • de vitres électriques à l’arrière… car il s’agit de vitres à compas,
  • d’une banquette monobloc et d’un coffre avec un seuil de chargement de plus de 30 cm à vue d’oeil (un vrai puits !). Plus grave : je mesure 1m70 et j’ai eu du mal à le fermer car la tranche culmine à plus de 2m une fois le hayon ouvert ! Attention dans les parkings …

Bilan

Pour moi Citroën a réussi un superbe coup marketing en présentant un véhicule dit essentiel, certes avec un beau contenu technologique embarqué, pas low cost mais faisant l’impasse sur certains acquis, tout en jouant sur le côté fashion victim pour le vendre à prix d’or. Et ca semble prendre. Ceci dit à l’heure actuelle si je devais choisir entre Cactus, 2008 (a priori le plus abouti mais moins confortable, moins cosy et plus bruyant à mon sens) et Captur (beau et moderne mécaniquement parlant mais finition déplorable, au boulot Renault !) mon choix se porterait sans hésiter sur le Citroën. Malgré ses défauts, son confort et son agencement intérieur chaleureux marquent des points face à la production automobile actuelle.

Cet article vous a plu ?

Alors abonnez-vous gratuitement à la newsletter et soyez averti de la parution des prochains articles !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages