Essai BMW X3 (F25)

BMW X3 "F25" phase 1
BMW X3 « F25 » phase 1

 

Essai réalisé en Aout 2012.

Modèle :

X3 (F25) 20 DA 184 ch Excellis (boite 8, sièges sport cuir/tissu, GPS business, tous rétros électrochromes, PDC avant et arriére, toit ouvrant électrique)

Durée et conditions de l’essai :

prêté le soir et retourné le lendemain matin à la concession, trajet quotidien donc bien connu (30% ville, 70% route) avec quelques petites escapades en campagne ;)<

Vie à bord :

Avant toute chose c’était la 1 ère fois que je montais dans un SUV en dehors d’une concession ou d’un salon. L’impression d’espace est réelle et l’habitacle plutôt cossu mis à part quelques détails comme les plastiques durs en partie inférieure des contre-portes et au dos des sièges avant, le revêtement tissu des montants plutôt rêche qui me rappelle celui d’une E81 et la partie coffre également moins bien traitée que dans la E91 (cache bagages à enrouleur et revêtements). Les sièges sport sont confortables et je les ai trouvé plus enveloppants que dans ma E91 pourtant équipée des réglages lombaires. On trouve facilement une bonne position de conduite relativement typée « camion », c’est à dire plus droite, les jambes étant moins allongées. Ceci peut dérouter au début mais l’impression disparaît très vite.

A la conduite :

La prise en main est immédiate, mais venant d’une BMW mes marques sont faciles à prendre. Le gabarit de l’engin ne se ressent pas autant que sa stature le laissait supposer. Certes le moteur semble moins pêchu que sur ma E91 à cause du poids plus élevé et des 4 roues motrices malgré ses 7 chevaux supplémentaires. Du coup les relances sont moins aisées mais celà reste relatif car il ne s’agit pas d’un véhicule sportif. Le comportement est sans reproche : peu de roulis et châssis réactif malgré le centre de gravité haut perché, le confort de suspension est très bon. Mais le gros point noir provient de l’insonorisation de l’habitacle très médiocre. La faute aux énormes rétroviseurs qui génèrent d’importants bruits aérodynamiques et au volume de l’habitacle faisant office de caisse de résonance, mais aussi au moteur qui joue des castagnettes alors que les claquements sont quasi inaudibles dans ma E91 (excepté à froid) et … aux essuie-glaces qui claquent à la fin de chaque balayage. J’ai par contre adoré l’animation du compteur lors de l’activation du régulateur de vitesse, mais ici il s’agit de mon côté geek qui ressort (détail également constaté sur F20 et qui doit être commun aux nouvelles BMW)

Conclusion :

Je reste sur un avis mitigé concernant ce X3. Le comportement est rassurant mais sans apporter de sensations, le confort est très appréciable et l’ambiance à bord plaisante. Ce souci d’insonorisation ressort donc de façon encore plus importante pour un véhicule à vocation familiale et donc axé sur le confort, et est tout simplement inadmissible à ce niveau de gamme et prix.

Cet article vous a plu ?

Alors abonnez-vous gratuitement à la newsletter et soyez averti de la parution des prochains articles !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages